Le Like ou la démocratisation du chantage affectif

photo (32)

En 2010, l’apparition du bouton “Like” représenté par un pouce levé et traduit par “J’aime” en français a changé la manière de s’exprimer sur Facebook. Avant, quand un contenu plaisait à l’internaute, il lui fallait se fendre d’un commentaire. Aujourd’hui, un simple clic sur le pouce suffit et l’on peut donc mettre des Likes en série. C’est ainsi qu’une personne qui vient de mettre en ligne un album photo de ses vacances peut se retrouver avec des dizaines de Likes… mais zéro commentaire. Oui, les amis ont aimé, non, ils n’allaient pas en plus perdre leur temps à écrire des compliments. Le Like a rendu un grand service aux paresseux, à ceux qui sont pressés et à ceux qui n’aiment pas se répandre en propos élogieux. Rapide, reconnaissable d’un coup d’oeil et facile à utiliser : tout le monde like le Like.

Mais le Like a également remplacé la mention “Become a fan” qui existait pour les fan pages. Avant, on devenait fan d’un chanteur, d’un film, d’un phénomène, d’une bloggueuse, d’une marque de céréales. Aujourd’hui, il y a juste besoin de cliquer sur Like. Et même si le procédé est le même (un clic suffit), le fait que le mot ait changé rend l’action encore plus simple et en minimise l’impact.

Par exemple, un ami vient d’être embauché dans une agence de communication spécialisée dans le web. Cette agence vient de naître et, pour se faire connaître, a créé sa page. Votre ami, logiquement, va mettre un Like a cette page. C’est tout naturel, c’est corporate. Ce qui sera moins naturel, ce sera d’inviter toute sa liste de contacts à faire de même. Pourquoi ? Pour accroître la notoriété de l’agence, pour faire du buzz et récolter des centaines de Likes afin de pouvoir dire : Oui, nous sommes influents sur le web.

Mais dans ce genre de situation, accepter de liker une page est simplement un service que l’on rend à la personne. Dans le cas de l’agence de communication, cela ne changera rien à nos vies. Les actualités de l’agence, ses nouveaux clients… cela ne nous concerne pas. Une page Like sert à se tenir au courant des actualités de personnes et événements qui nous intéressent réellement. Or, dans ce cas, ce n’est pas le cas.

Idéalement, la liste de Likes d’un utilisateur de Facebook est un reflet de sa personnalité et de ses goûts. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas. Un utilisateur de Facebook reçoit plusieurs requêtes pour des pages dont il n’a que faire, dont il ne connaît parfois même pas le contenu. Mais c’est une demande d’un ami, cela l’aide… alors il clique. C’est un acte automatique, dépourvu d’intérêt. Il le fait par convention.

Ce genre de situation donne parfois lieu à des scènes étranges dans la vie réelle. Deux amis se retrouvent pour discuter et, au cours de la conversation, le gros mot est lâché : “Au fait, tu as liké ma page ?”. Face à cette question, les vraies réponses se font rares : “Non, je ne lis pas ton blog” / “Non, parce que je ne fume pas de cigarettes électroniques” / “Non, je m’en fiche”. Au lieu de cette franchise un peu trop abrupte, la personne répondra invariablement “Oui, j’ai vu, je vais le faire, c’est juste que je n’ai pas eu le temps”. Et elle le fera, au bout de quelques heures, quelques jours, quelques semaines.

Finalement, quand un ami vous demande de liker sa page, cela représente plus qu’un simple service. C’est une manière de prouver ses sentiments. Celui qui demande est en position d’attente. Il réclame une réponse positive, il veut qu’on l’aime, il veut qu’on lui démontre que l’on a vraiment de l’intérêt pour lui et ce qu’il fait. Demander un like, c’est se livrer à un chantage affectif déguisé… auquel l’autre cède la plupart du temps. Ne pas liker la page d’un ami, c’est une manière de lui signifier que l’on ne s’intéresse pas à son activité. C’est blessant et cela peut parfois créer des tensions et occasionner des disputes.

Alors qu’en définitive, tout cela reste virtuel.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s