Facebook, la nouvelle pierre tombale

Image

Ma cousine a récemment perdu un ami. Ou plutôt, l’ami d’un ami. Il faut dire qu’aujourd’hui, le terme ami recouvre plusieurs réalités. Mais nous en parlerons une autre fois.

Au-delà des considérations purement émotionnelles que cet événement a engendrées, c’est un élément virtuel qui a retenu mon attention : le journal Facebook dudit ami était rempli de messages de condoléances alors même que l’enterrement n’avait pas eu lieu. Toutes ces publications étaient étalées comme ça, sans aucune pudeur.

Cerise sur le gâteau, c’est de cette manière peu élégante que certaines personnes ont eu vent du décès !

Dans cette histoire, Facebook a joué un double rôle : celui de faire-part de décès et celui de pierre tombale en ligne où chacun a pu adresser un dernier mot à celui qui venait de quitter le monde réel – mais pas le monde virtuel.

Cette affaire soulève un autre questionnement : quand une personne meurt, on se demande ce qu’on va faire de son appartement, de ses biens… Aujourd’hui, il faut désormais aussi se demander ce que l’on fait de son compte Facebook.

Faut-il le supprimer, auquel cas il faudrait indiquer son mot de passe sur son testament en mentionnant expressément cette dernière volonté ? Faut-il laisser la famille ou le conjoint administrer le compte et recueillir les messages ? Faut-il le léguer ? Autant de questions auxquelles le principal intéressé ne peut malheureusement plus répondre.

Qui sait, peut-être que ce sujet sera un jour abordé par votre assureur quand vous lui parlerez de votre convention obsèques ?

Advertisements

7 thoughts on “Facebook, la nouvelle pierre tombale

    • C’est très juste ! Mais le problème m’est apparu avec cette affaire, d’où mon article et ce titre. Mais oui, la question se pose pour la boîte e-mail et tous les autres outils web, finalement.

  1. Comme le dit Florent, il y a déjà quelques startup (ou Endup !) sur ce business de la “mort” numérique … même le grand Google a fait sa petit annonce en début d’année (cf : http://googlepublicpolicy.blogspot.fr/2013/04/plan-your-digital-afterlife-with.html). Comme tu le soulignes ce sera surement un service packagé un jour ou l’autre dans les alinéas de nos contrats de vie et de mort … Bravo pour ce nouveau blog Laëtitia, longue vie à lui donc 🙂

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s